La plupart des Français souffre des troubles du sommeil qui peuvent se présenter en différentes formes : des difficultés à dormir, de la fatigue excessive, le rythme de de sommeil décalé, etc. Nous vous exposons dans cet article les différents troubles du sommeil et leurs symptômes.

Qu’est-ce que les troubles du sommeil ?

Avant d’entreprendre un traitement troubles du sommeil, il est important de connaître ce que présente ces phénomènes. En effet, les troubles du sommeil constituent des perturbations dans la qualité, la durée et le déroulement du sommeil. Ils peuvent avoir des conséquences sur la santé : la personne souffrant de ce phénomène peut constater une fatigue constante, des maladies cardiovasculaires…

Lorsque vous dormez, vous passez par différentes phases du sommeil (léger, lent, profond, paradoxal), qui se répètent en formant des cycles. Ces troubles se manifestent par un dysfonctionnement, lors du déroulement des phases du sommeil.

Les différents troubles du sommeil

Les troubles du sommeil se divisent en quatre catégories : 

L’insomnie

C’est l’un des troubles du sommeil le plus fréquent, et survient généralement chez les enfants. Une personne souffrant d’insomnie peut constater des difficultés à dormir suffisamment et un sommeil de mauvaise qualité et non réparateur. Les insomnies provoquent souvent une fatigue pendant la journée et agissent sur l’humeur en rendant la personne irritée.

Ces troubles du sommeil peuvent se produire durant trois semaines de suite au maximum. Au-delà de cette période, on parle donc d’insomnie chronique qui peut être liée au stress, des troubles physiologiques, des troubles respiratoires du sommeil, une prise de médicaments, des troubles psychiatriques, ou encore à des facteurs extérieurs (luminosité, bruit, chaleur…).

L’hypersomnie

Connue souvent sous l’appellation de « La narcolepsie », l’hypersomnie entraîne des endormissements involontaires et fréquents. Elle se caractérise donc par un temps de sommeil important et/ou une somnolence journalière voire excessive. L’hypersomnie est due généralement à des troubles psychiques, des insuffisances de sommeil non-intentionnelles, une prise de médicaments suite à des problèmes de santé (maladie neurologique, tumeur, accident vasculaire cérébral, etc).

La parasomnie

Ces troubles du sommeil sont fréquemment observés chez les enfants et les adolescents. La parasomnie survient durant le sommeil, notamment pendant la phase « profond ». Elle se caractérise par un somnambulisme (la personne bouge et se déplace involontairement. Une fois réveillée, elle ne se rappellera de rien) ou encore par des terreurs constantes. La parasomnie prend la forme d’un cauchemar pendant le sommeil paradoxal ainsi que des mouvements anormaux, parfois violents.

Les troubles du rythme circadien

Ces troubles du sommeil sont le résultat d’un dysfonctionnement de l’horloge biologique. Ainsi, la personne constate des rythmes de sommeil et de réveil décalés. Il peut s’agir également des facteurs extérieurs qui sont responsables de ce phénomène (par exemple, des troubles causés par un décalage horaire ou un travail de nuit).

Les symptômes d’insomnie

Avant de passer au traitement Troubles du sommeil, le praticien doit déterminer s’il s’agit d’insomnie ou de parasomnie. En effet, les insomnies se manifestent par :

  • Des problèmes d’endormissement pendant plusieurs heures, des réveils constants ou anticipés.
  • Des troubles du rythme circadien provoquent un décalage du rythme éveil-sommeil. La personne a envie de se coucher très tard ou trop trop.
  • Une narcolepsie : des envies soudaines de dormir pendant la journée. Des somnolences importantes.

Les symptômes des parasomnies 

  • Un bruxisme qui se produit par un serrement ou un grincement de dents.
  • Un somnambulisme : il provoque des épisodes d’activité motrice, pendant que le dormeur est inconscient.
  • Un trouble de comportement paradoxal : il engendre des mouvements brusques et parfois violents chez le dormeur.
  • Un Apnée du sommeil : il entraine des arrêts involontaires de la respiration à plusieurs reprises et pendant quelques secondes. Cela peut survenir durant la nuit et peut causer des somnolences ou de fatigue intense. L’apnée du sommeil provoque des troubles cardiovasculaires et détériore la santé du dormeur.
Catégories : Non classé